Menu

Présentation du voyage

Mon carnet de voyage en Iran
En 1976 j’étais allée en Afghanistan puis au Yemen en 1977. L’Iran était dans mes projets. Le 11 février 1979 l'Ayatollah Khomeini arrive au pouvoir et marque la fin de l'Empire d'Iran. En juin 1979, le mouvement pour la liberté déclare l'Iran "République Islamique". Depuis, j'ai attendu que les tensions politiques diminuent et permettent un tourisme correct. J'ai même pensé que je n'irais jamais en Iran de ma vie.

Début 2016, les relations entre la République islamique et les pays occidentaux s’apaisent. Le tourisme en Iran a le vent en poupe. Je pars !
©PlaneteJoce
Difficultés avec Internet
Mon blog n'a pas pu être rédigé comme je le fais d'habitude "en live" pour deux raisons : tout d'abord à cause de la censure iranienne : Blogger n'était pas accessible. Je ne suis arrivée à me connecter qu'au travers d'une appli VPN téléchargée sur mon téléphone, et c'était trop petit, trop compliqué pour écrire J'ai essayé durant les heures de trajet en bus, mais entre le bus qui tanguait et la petitesse du clavier... Quant à ma tablette elle ne ma servi qu'à sauvegarder les photos car je n'y avais pas téléchargé de VPN.

Et puis le voyage a été tellement copieux en visites et en rencontres que je n'ai simplement pas eu le temps.
Mais j'ai pris des notes et je m'y suis mise dès que je suis rentrée.

Mon voyage a eu lieu entre le 21 avril et le 21 mai 2016.

MES ÉTAPES

MES VIDÉOS

Cliquez sur le menu dans le coin haut/gauche (les trois lignes horizontales blanches) pour faire apparaitre la liste complète des vidéos. Refermez le tiroir avec la croix blanche sur la droite.
©PlaneteJoce

AU HASARD DE MES ARTICLES

lundi 25 avril 2016

Kashan (2) - Abyaneh - Jameh mosque d'Ardestan - Nooshabad Underground City - Le bazar

Changement d'hôtel

Ce matin, les travaux devant l'hôtel, sur la route ont commencé... tôt...

Quelle histoire ! J'étais descendue avant Ouardia pour prendre un petit déjeuner (que je ne vois pas installé du tout...) quand je la vois arriver paniquée. En effet, le plafond de notre chambre s'est écroulé sur les lits !

Elle qui déjà avait vécu l'année passée le tremblement de terre au Népal, se retrouvait dans un état de trauma à nouveau. On trouve le responsable de l'hôtel, on le fait constater. Il appelle d'autres responsables. Nous, on appelle l'agence de Téhéran qui nous avait réservé cet hôtel.

Déjà nos compagnons de route, les deux Suisses l'avaient quittés dès hier, ayant trouvé de la place dans un autre hôtel plus au centre. On était les seules... clientes.

Nous avions prévu de faire l'excursion d'un jour vers Abyaneh etc etc, avec notre taxi d'hier, Morteza. A 9 hres il arrive à l'hôtel. Evidemment ces événements retardent notre départ. Nous parlons à l'agence de Téhéran et exigeons qu'ils nous trouvent un autre hôtel. Tout cela prend du temps.

Au final, on part, on déménage. Et on se retrouve à l'hôtel qu'avaient trouvé les Suisses...

Hotel Shirin

C'est un "appart hotel", aussi... Il ne font pas de petit déjeuner, mais il y a une kitchenette. Il est calme. La chambre est très vaste (trois lits !), et calme. Cela nous convient. Et ils sont très gentils.



Du coup notre départ en excursion a pris du retard. Nous avons prévenu nos compagnons que nous devions aller chercher à leur hôtel au passage de notre retard. Mais au final, on part !

Abyaneh

C'est l'un des plus vieux villages d'Iran, d'au moins 1500 ans, perché à 2235m, au milieu des montagnes, à 77 Km de Kashan.


Les habitants d'Abyaneh ont été parmi les derniers en Iran à adopter l'Islam, ayant adhéré dans les siècles passés à la foi zoroastrienne. Au sommet du village subsite encore les ruines d'un fort  Sasanide. Il reste aussi des ruines d'un temple de feu zoroastrien que les habitants croient avoir été  dédié à la déesse Anahita.

Les habitant ont maintenu leur culture, les coutumes et les costumes. Ils portent des tenues qui sont censés avoir été portés à l'époque sassanide (224-651) et parlent un dialecte que l'on croit avoir été la langue de l'ancienne Perse, la langue Sassanide perse.

VIDÉO


L'entrée dans Abyaneh est payante.


Le costume traditionnel des femmes de Abyaneh se compose d'une jupe qui leur arrive aux genoux, des bas de coton faits à la main et coloré, des chaussures traditionnelles appelées Gizeh et d'un foulard à motifs floraux qui tombe en dessous de la taille. 

Les hommes Abyaneh portent un long manteau appelé Qaba avec une large ceinture de soie enveloppante sur lâches pantalon noir, qui ont brodé manchettes pour les hommes célibataires et les plaines pour les hommes mariés.  (NB : nous ne les avons pas vus).







Les maisons sont en terre ocre.










Mais notre principal souvenir sera les rencontres avec les jeunes Iraniennes qui elles aussi étaient en visite à Abyaneh.



On a cru que toutes ces jeunes filles faisaient partie du village, mais en fait, elles visitaient le village tout comme nous, et s'étaient déguisées de costumes traditionnels pour le fun.






Le village est en fait habité que par de très vieilles personnes.
Et encore, un nouveau village s'est créé, à côté.





Abyaneh a conservé une mosquée qui date de l'ère seldjoukide (1038-1118), une mosquée Jameh. qui a gardé sa chaire (minbar). Et une mosquée Ilkhanide (1256-1335) à deux étages. Le village a des mausolées dédiés à Isa et Yahya, deux descendants du Prophète de l'Islam, qui sont des lieux de pèlerinage populaire.




Et ça s'est poursuivi par des séances de photos en compagnie de toutes ces jeunes filles.









On repart par la route.





Nous nous arrêtons dans un restau pour déjeuner.... chicken kebab....
Nous rencontrons un couple, une Brésilienne et un Allemand, qui suivent le même parcours que nous dans un autre taxi.



Mortazar, notre chauffeur de taxi adoré à qui nous avions appris à dire en français : "Y a pas de réseau!!!" Et pour cause...



On lui a ensuite envoyé cette vidéo de nous.



La Jameh mosque d'Ardestan

Ardestan est situé sur les contreforts sud de la chaîne de montagne Karkas. On croit que la ville a été fondée à l'époque Sassanide et a été fortement fortifiée au 10ème siècle. 

La mosquée Jameh d'Ardestan (Masjid-e-Jameh Ardestan) est une grande mosquée. Les parties les plus anciennes possèdent un bâtiment pré-seldjoukide, et il est possible que la mosquée ait été construite sur le site d'une Taq chahar. 

La structure actuelle a été incorporée à la mosquée seldjoukide au 12 ème siècle.













Underground City of Nooshabad

On repart en direction de Kashan, car cette fois-ci on va au nord de Kashan. Pour visiter une cité souterraine de Nooshabad située à environ 5 kilomètres au nord de Kashan.




Dans le passé, il y a 1500 années, à la période Sassanide, cette région était assez insécure, les gens craignaient d'être envahi par des étrangers, surtout les Mongols au 13 ème siècle, et ont commencé à penser comment ils pourraient échapper.

C'est en formant une chaîne souterraine de passages sous toute la ville, les habitants s'abriteraient là au cas où ils seraient attaqués. Et aussi à travers ces passages, ils pouvaient atteindre tout endroit de la ville sans être vus.

Pour atteindre la ville souterraine, il y avait plusieurs ouvertures différentes. Certaines de ces ouvertures étaient situées à l'intérieur des maisons des gens et quelques autres étaient situées dans d'importants lieux de rassemblement tels que le fort principal juste en dehors de la ville.

Les gens pouvaient vivre dans les passages souterrains et dans une salle pendant plusieurs jours sans avoir besoin d'aller à l'extérieur.

Ils ont dû penser à entreposer de la nourriture pour manger et de l'eau pour boire. Donc, il devait y avoir des réserves de denrées alimentaires. La lumière et l'air sont deux autres facteurs importants essentiels pour les gens qui sont restés là-bas pendant la clandestinité.

La profondeur de cette ville souterraine varie de 4 à 18 mètres et a trois niveaux. Cet abri a été utilisé jusqu'en 1920.







Retour à 17 hres à l'hôtel.

J'ai téléchargé What'App.

NB : On a volontairement décidé de ne pas aller au Fin Garden.

Le bazar

Le soir nous sommes allée au Bazar. Il a probablement été construit lors de la période seldjoukide (11e-13e siècles), avec des rénovations au cours de la période safavide (1501-1736).

L'architecture du bazar de Kashan est particulièrement reconnue, notamment sa section Timche-ye Amin od-Dowleh, où un grand puits de lumière a été construit au xixe siècle1. 

Le bazar, dont les passages couvrent quelques kilomètres de longueur, est très actif. Il abrite plusieurs mosquées et madrassa, des tombeaux, des caravansérails, des arcades, des bains et des réservoirs d'eau. 





  

Le Khan Amin ad-Dowleh Timche est un caravansérail qui date de 1868.
Un grand puits de lumière a été construit au 19 ème siècle. Le dôme est magnifique.











Nous avons découvert un endroit très sympa, à l'étage, où boire des tisanes et jus de fruits naturels à la composition très originale. Il est tenu par ce monsieur :




Une fois dans la chambre, il a plu toute la nuit, mais une pluie fine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Et si c'est écrit "Aucun commentaire", soyez le premier (ou la) à réagir !

Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "ANONYME".
Mais surtout si vous choisissez "Anonyme" PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE AU MOINS DE VOTRE PRÉNOM POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT.

VOS MESSAGES M'ENCOURAGENT BEAUCOUP ET JE VOUS EN REMERCIE.