Menu

Présentation du voyage

Mon carnet de voyage en Iran
En 1976 j’étais allée en Afghanistan puis au Yemen en 1977. L’Iran était dans mes projets. Le 11 février 1979 l'Ayatollah Khomeini arrive au pouvoir et marque la fin de l'Empire d'Iran. En juin 1979, le mouvement pour la liberté déclare l'Iran "République Islamique". Depuis, j'ai attendu que les tensions politiques diminuent et permettent un tourisme correct. J'ai même pensé que je n'irais jamais en Iran de ma vie.

Début 2016, les relations entre la République islamique et les pays occidentaux s’apaisent. Le tourisme en Iran a le vent en poupe. Je pars !
©PlaneteJoce
Difficultés avec Internet
Mon blog n'a pas pu être rédigé comme je le fais d'habitude "en live" pour deux raisons : tout d'abord à cause de la censure iranienne : Blogger n'était pas accessible. Je ne suis arrivée à me connecter qu'au travers d'une appli VPN téléchargée sur mon téléphone, et c'était trop petit, trop compliqué pour écrire J'ai essayé durant les heures de trajet en bus, mais entre le bus qui tanguait et la petitesse du clavier... Quant à ma tablette elle ne ma servi qu'à sauvegarder les photos car je n'y avais pas téléchargé de VPN.

Et puis le voyage a été tellement copieux en visites et en rencontres que je n'ai simplement pas eu le temps.
Mais j'ai pris des notes et je m'y suis mise dès que je suis rentrée.

Mon voyage a eu lieu entre le 21 avril et le 21 mai 2016.

MES ÉTAPES

MES VIDÉOS

Cliquez sur le menu dans le coin haut/gauche (les trois lignes horizontales blanches) pour faire apparaitre la liste complète des vidéos. Refermez le tiroir avec la croix blanche sur la droite.
©PlaneteJoce

AU HASARD DE MES ARTICLES

lundi 4 avril 2016

Polémique chez Air France sur le port imposé du voile à ses hôtesses

Au moment où je m'apprête à partir pour l'Iran, et à "porter le voile", une polémique défraye l'actualité française :

Sources :
http://www.rtl.fr/actu/economie/air-france-ce-que-dit-la-loi-sur-le-port-du-voile-en-entreprise-7782669859

Huit ans après leur interruption, les vols Air France entre Paris et Téhéran, suspendue depuis 2008 à la suite de sanctions internationales contre l'Iran, vont reprendre dimanche 17 avril, après l'apaisement des relations entre l'Iran et l'Occident.




Les hôtesses de l'air ne le voient pas d'un si bon oeil et plusieurs d'entre elles refusent de porter le voile en atterrissant à Téhéran comme la direction leur a demandé pour respecter la loi iranienne en vigueur depuis la révolution de 1979. 

La direction d'Air France a en effet diffusé une note interne obligeant le personnel navigant féminin à "porter un pantalon durant le vol, une veste ample et un foulard recouvrant les cheveux à la sortie de l'avion",

"On nous demande de mettre un pantalon, une veste longue et surtout d'utiliser le foulard de notre uniforme en le portant en voile à l'arrivée à Téhéran".





 Il y a deux pays dans le monde où le problème se pose : l'Iran et l'Arabie Saoudite.

Air France explique que ses équipages sont tenus, comme tous les visiteurs étrangers, de respecter les lois des pays dans lesquels ils se rendent. La loi iranienne impose le port d'un voile couvrant les cheveux, dans les lieux publics, à toutes les femmes présentes sur son territoire.

Cette obligation, qui ne s'applique donc pas durant le vol, est respectée par toutes les compagnies aériennes internationales desservant la République d'Iran.

L'obligation de port d'un foulard dans certaines escales n'est pas nouvelle, puisqu'elle a été appliquée notamment en Arabie Saoudite, et à l'époque où Air France desservait Téhéran.

Le principe à Air France comme sur toutes les compagnies, c'est que les personnels navigants ne choisissent pas leur destination.

Les syndicats SNPNC et Unsa ont demandé à la direction de "mettre en place un volontariat" afin de ne "pas porter atteinte à la liberté de conscience" de certaines hôtesses.

Les représentants du personnel assurent être ouverts au respect des lois du pays où ils atterrissent. "Nous ne sommes pas dans la polémique : ce n'est pas notre rôle de porter un jugement sur le port du voile en Iran", a indiqué François Redolfi, secrétaire adjointe de l'Unsa PNC à France TV Info.

"Ce que nous dénonçons, c'est la contrainte : les hôtesses doivent pouvoir avoir le droit de refuser cette mission", estime Flore Arrighi, présidente de l'Union des navigants de l'aviation civile (Unac)". 

"Ce n'est pas Air France qui décide en cette matière", a justifié Gilles Gateau, rappelant que les "équipages sont évidemment tenus de respecter la loi du pays dans lequel ils se trouvent".




Air France tente de mettre fin à la polémique sur le port imposé du voile à ses hôtesses qui travailleront sur les vols à destination de l'Iran . Celles qui ne le souhaitent pas pourront refuser d'effectuer cette liaison.

 L'Unac a décidé d'alerter Laurence Rossignol, ministre des Droits des femmes, sur cette question.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Et si c'est écrit "Aucun commentaire", soyez le premier (ou la) à réagir !

Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "ANONYME".
Mais surtout si vous choisissez "Anonyme" PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE AU MOINS DE VOTRE PRÉNOM POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT.

VOS MESSAGES M'ENCOURAGENT BEAUCOUP ET JE VOUS EN REMERCIE.